Le voilier est certainement l’embarcation qu’il vous faut si vous êtes un amoureux de la plaisance. Vous pourrez naviguer au gré du vent en savourant le plaisir de voguer sur les flots paisibles de la Méditerranée ou sur les vagues impétueuses de l’Atlantique. Que ce soit en catamaran ou en monocoque, l’achat d’un voilier est le choix idéal si vous décidez d’investir dans un bateau, il vous permettra de vivre votre passion et de réaliser des économies sur les frais de carburant car vous n’aurez pas tout le temps à utiliser le moteur de l’embarcation. Vous trouverez dans cet article quelques conseils utiles pour vous aider à faire votre choix.

1. Déterminez votre budget

Si vous avez un petit budget, vous pourrez porter votre choix sur les petits voiliers de seconde main. En déboursant moins de 10.000 euros, vous pourrez prétendre à un choix étendu de voiliers d’occasion de 7 à 9m. Pour éviter des folies, fixez un prix maximal que vous n’allez pas dépasser en tenant en compte votre budget. N’oubliez pas que les coûts connexes qui viendront s’adjoindre au prix d’achat du voilier son directement proportionnels à la taille du voilier.

2. Faites une évaluation de votre programme

Les qualités que vous recherchez pour votre voilier dépendront des plans que vous projetez en termes de navigation. Si vous affectionnez les petites baies en période estivale, alors choisissez un voilier bas avec un cockpit ouvert. Si vous souhaitez en revanche, vous lancez en haute mer, optez pour une embarcation haute dont le cockpit est protégé. Si vous êtes un éclectique, vous pourrez compter sur des modèles polyvalents.

3. Pensez à votre équipage

Le choix de la taille du voilier dépendra du nombre de passagers que vous souhaitez avoir dans votre embarcation et du nombre de cabines que vous souhaitez les voir occuper. La question du confort des cabines est également à prendre en compte. Les petits voiliers permettent d’accueillir un nombre conséquent de passagers en revanche les lieux de couchage seront plus exigus. Si vous souhaitez avoir de larges cabines, il faudra alors faire des concessions sur l’espace de vie en commun.

4. Pensez à la maniabilité du voilier

Il est d’autant plus facile de manœuvrer un voilier que ce dernier est petit. Cependant sur les gros voiliers des équipements tels que le propulseur d’étrave ou l’enrouleur permettent de rendre plus aisée la manœuvre. Si vous souhaitez vous perfectionner avant de vous lancer dans l’achat d’un voilier, n’hésitez pas à prendre des cours dans des écoles de voile.

5. Ne visez pas d’emblée trop grand

Pour les débutants qui ne sont pas encore des navigateurs chevronnés, il est recommandé de faire ses armes sur un petit voilier qui sera beaucoup plus facile à manier. Ne cédez pas à la tentation d’acquérir tout de suite un gros voilier si vous n’êtes pas expérimenté. Soyez prudents, n’oubliez pas que vous allez investir beaucoup d’argent.

6. La voile légère peut être une solution

Si vous êtes avant tout un féru des sports nautiques et que c’est au profit de cette visée que vous souhaitez acquérir un bateau alors faites le choix d’une voile légère qui ne met pas l’accent sur l’habitabilité. Ces petits voiliers présentent l’avantage de ne pas coûter très cher.

7. Se tenir informé du marché

N’hésitez pas à éplucher minutieusement les sites de revente. Pensez également à visiter les marinas. Vous y trouverez de belles opportunités et aurez la possibilité d’échanger avec les propriétaires et d’examiner les différentes caractéristiques des voiliers.

8. Passer outre certains détails esthétiques

Il peut arriver que vous tombiez sur des bateaux à vendre qui n’ont pas subi un entretien depuis longtemps, cela n’enlève en rien leurs qualités intrinsèques. Ne vous laissez donc pas rebuter par l’état apparent du bateau. Ne commettez pas non plus l’erreur inverse, évitez d’investir dans un bateau en vous fondant sur des considérations exclusivement esthétiques.

9. Faites inspecter le bateau

Si vous pensez avoir déniché la perle rare, prenez le soin de faire inspecter le voilier par un spécialiste afin d’éviter les déconvenues. Avant de recruter ce professionnel, assurez-vous qu’il dispose de références solides. Il est important avant de finaliser l’investissement de prendre cette précaution importante qui vous renseignera sur la viabilité du voilier. N’hésitez pas au préalable à demander au vendeur un rapport d’inspection du bateau et informez-vous auprès de lui pour savoir si tous les problèmes soulevés par le rapport ont été corrigés.

Partagez cet article

Continuer à approfondir le sujet :

Choisir son bateau de plaisance

  • Combien va coûter mon bateau de plaisance ?
  • Comment est fait un voilier ?
  • Location de bateau : comment ça se passe ?
  • Quelles sont les différentes sortes de voiliers ?
  • Vais-je être capable de naviguer seul en mer ?
  • Vaut-il mieux acheter ou louer un bateau ?
  • eget nec eleifend sem, at ante. mi,