Pour faire de la voile, les débutants ont souvent des difficultés avec le lexique. Ce milieu se singularise par un langage spécifique que seuls les marins comprennent. Vous voulez parler « marin » ? Pas de panique, notre guide est là pour vous aider à assimiler ce lexique un peu particulier. Le vocabulaire du voilier se résume, en effet, par des phrases courtes nettes et précises qui expliquent une action ou une situation bien particulière. Il existe, cependant, des mots ou groupes de mots très répandus dans le milieu des voiliers parce que désignant un élément spécifique du bateau. Quels sont-ils ? Comment faire pour les reconnaitre ? Voilà autant de questions qui nécessitent des réponses claires.

Voilier : les éléments à connaitre obligatoirement

Le vocabulaire du voilier est constitué de certains éléments que tout marin doit nécessairement connaitre. Ce sont des mots ou groupes de mots que vous devez assimiler lorsque vous vous décider à faire de la voile. Pour vous aider à mieux comprendre le langage des marins, nous allons procéder à l’étude de chacun de ces 13 éléments phares du voilier.

détails voilier
  • La barre : ce composant du voilier peut se présenter sous forme de volant et là on parle de barre à roue, ou sous forme d’une baguette maniable (franche).
  • Le cockpit : c’est un élément qui se présente sous forme d’habitacle destiné au pilote. Il peut également constituer un abri pour se prélasser en période estivale.
  • La descente : elle se présente sous forme d’escaliers qui mènent au cœur du voilier
  • Le balcon arrière : c’est une sorte d’accoudoir qui permet d’avoir une jolie vue sur la mer une fois à l’arrière du voilier.
  • Le mât : c’est une sorte de pylône sur lequel est accrochée la voile du bateau.
  • La bôme : c’est un espar qui se tient horizontalement et qui sert à supporter et à guider la voile.
  • Le vit-de-mulet : Il assure l’articulation entre le mât et la bôme afin qu’ils fonctionnent de façon simultanée.
  • Le pied de mât : c’est la pièce principale qui supporte le mât.
  • Le rouf : c’est une construction située en haut de la descente.
  • Les chandeliers : ce sont de minuscules pieux qui se tiennent sur la rampe du voilier
  • La filière : elle se présente sous forme de câble soutenu par les chandeliers et qui se tient à l’intérieur du voilier.
  • Le davier : c’est une sorte de petite roue sur laquelle est accrochée une chaine et qui permet au voilier de s’arrêter.

Quels sont les éléments qui assurent la mobilité du voilier ?

Pour naviguer à l’aide d’un voilier, il est important de connaitre les éléments qui garantissent la mobilité du bateau. Ces éléments se regroupent autour d’un ensemble appelé gréement. Ce dernier est constitué d’une partie où sont classés tous les éléments mobiles et d’une autre qui rassemble les éléments immobiles. L’ensemble des éléments mouvants du voilier est dénommé gréement courant. Constitué des pièces telles que les cordes, les voiles, les chaines… ils peuvent être réglés à votre convenance. Le gréement dormant quant à lui est composé de pièces immobiles comme la bôme, le mât ainsi que les câbles.

Quels sont les différentes sortes de voiliers ?

Différentes sortes de voiliers se disputent le marché. Un modèle de bateau est toutefois, défini grâce à la structure et les dimensions du mât. Vu leur diversité, nous nous limiterons à étudier les voiliers les plus répandus.

  • Le sloop : constitué d’un seul mât, il est le modèle de voilier le plus prisé par les marins.
  • Le ketch : principalement composé de deux mâts, le ketch est un voilier un peu particulier. Situé à l’avant, le grand mât est naturellement plus grand que le mât d’artimon qui se positionne à l’arrière du bateau. Cependant, le mât d’artimon se tient devant le safran.
  • Le yawl : ce modèle de voilier a les mêmes caractéristiques que le ketch.
  • La goélette : constituée d’au moins deux mâts, la goélette se singularise par la structure de ses mâts. En effet, ces derniers peuvent être de mêmes dimensions ou alors, de taille différente tout en sachant que le mât central est plus grand que le mât de misaine situé à l’arrière.

Partagez cet article

Continuer à approfondir le sujet :

Choisir son bateau de plaisance

  • 9 Conseils avant d’acheter un voilier
  • Combien va coûter mon bateau de plaisance ?
  • Location de bateau : comment ça se passe ?
  • Quelles sont les différentes sortes de voiliers ?
  • Vais-je être capable de naviguer seul en mer ?
  • Vaut-il mieux acheter ou louer un bateau ?
  • efficitur. ipsum suscipit Praesent elit. ut porta. risus. sed ante. mi,