Vous venez d’acquérir un bateau et le plaisancier irrépressible que vous êtes, flotte dans son nuage de bonheur ! Félicitations pour ce bel investissement ! Vous pourrez naviguer à cœur joie et percer les mystères des vastes étendues marines du globe. Cependant,avez-vous pensé à assurer votre bateau ? Vous rétorqueriez certes que vous n’êtes pas obligé de souscrire à une assurance et à juste titre car l’assurance-bateau n’est pas une obligation légale en France comme c’est le cas dans d’autres pays de l’Union européenne, comme l’Italie, par exemple. Toutefois, il est fortement recommandé d’en contracter une pour toute une série d’arguments. Il existe une assurance de base et une assurance multirisques plus complète proposées par les compagnies d’assurance. Quelle est l’utilité de l’assurance bateau ? Quels sont les types de contrats d’assurance ? Quel est le coût d’une assurance bateau ? 

Quel est l’intérêt de souscrire à une assurance-bateau ?

Souscrire à une assurance-plaisance permet de prendre en charge les éventuels dommages et accidents occasionnés au détriment de particuliers par votre embarcation en mer ou dans d’autres situations. Cette assurance vous protège ainsi au niveau de la responsabilité civile, autrement dit si le propriétaire du bateau est responsable d’un accident, les dommages sont couverts par la garantie de responsabilité civile.

En étendant la couverture au-delà de la responsabilité civile, vous pourrez être assuré en cas de de sinistres occasionnés par la survenance d’intempéries exceptionnelles ou de catastrophes naturelles. Il existe d’autres risques pouvant affecter le propriétaire du bateau contre lesquels il sera garanti par l’assurance plaisance. Il s’agit par exemple d’une collision avec d’autres bateaux pouvant faire des victimes à bord, d’un vol du bateau ou d’événements tels que les naufrages et les incendies qui peuvent engendrer des dégâts matériels conséquents.

Quels sont les différents types de contrats d’assurance ?

Généralement, deux types de contrats d’assurance sont disponibles pour les plaisanciers : l’assurance de base et l’assurance multirisques. La garantie de base prend en charge trois aspects : la responsabilité civile, les frais de retirement, et la garantie défense et recours. Les dommages couverts par la responsabilité civile concernent uniquement les dommages causés au tiers, les dommages que le plaisancier subit lui-même au niveau de son bateau, ne sont pas pris en compte. La garantie de base prend également en compte les frais de retirement qui correspondent aux dépenses liées au déplacement d’un bateau coulé qui entrave la circulation au seuil d’un port par exemple.

La garantie multirisques quant à elle offre une couverture plus large. Il est fortement recommandé de souscrire à ce contrat qui coûte légèrement plus cher que la garantie de base et qui est plus sécurisante. En plus des garanties offertes par le contrat de base, la garantie multirisques couvre les dommages subis par le bateau suite à un accident ou à un vol. On peut noter également que cette garantie prend également en compte la protection juridique et les frais d’assistance et de sauvetage.

Quels sont les tarifs de l’assurance-bateau ?

Il est difficile de donner les tarifs exacts du coût de l’assurance en s’appuyant uniquement sur le prix du bateau compte tenu des nombreux paramètres qui entrent en ligne de compte. Le type de bateau est par exemple un facteur déterminant dans le calcul de la prime d’assurance. Certains bateaux posent plus de risques à d’autres, la prime qui leur est attachée est donc naturellement plus élevée. Ainsi un bateau faiblement motorisé et destiné essentiellement aux eaux intérieures ne présente pas le même degré de risques qu’un bateau à vitesse utilisé pour la pratique des sports nautiques.

Au-delà de la nature du bateau et de l’utilisation qui en est faite, le calcul de la prime d’assurance prend également en compte la zone de navigation. L’ancienneté du bateau est de même, prise en compte par certains assureurs ; la prime calculée pour un bateau neuf sera toujours plus élevée que celle attachée à un bateau plus ancien. Dépendamment de la taille du bateau, le tarif de la prime d’assurance se situe généralement entre 0,5 et 1% du prix d’achat du bateau. Si vous êtes membre d’une fédération de pêcheurs amateurs, il est possible de bénéficier de certains tarifs avantageux.



Partagez cet article

Continuer à approfondir le sujet :

Réglementation et sécurité en mer

  • Comment réussir à trouver un port d’attache ?
  • La sécurité maritime : normes et équipements obligatoires
  • Les gestes écologiques en mer et sur le littoral
  • Les règles à respecter dans un port de plaisance
  • Qu’est-ce que l’hivernage ?
  • id, id mi, commodo id vulputate,