L’été indien tire à sa fin et les beaux jours sont désormais derrière nous ! Vous devrez alors le temps de l’hiver soumettre à une cure de sevrage vos élans passionnés pour la plaisance. Après avoir versé quelques larmes de chagrin, vous vous laissez remonter le moral par la mine encore flamboyante de votre bateau qui promet encore des escapades marines d’anthologie sur les vagues de la Méditerranée que caresse un beau soleil rouge. Qui a dit que les hivers étaient éternels ? Allons ! Nous sommes encore loin de la messe de Requiem entre votre passion pour la mer et vous.

Toutefois de même que le cavalier ménage sa monture pour aller loin, il vous faudra également pendant l’hiver, bichonner votre bateau afin de mieux le remettre à flots lorsque le mercure remontera. On parlera alors d’hivernage pour désigner toutes les opérations d’entretien menées sur le bateau en vue de la période d’inactivité hivernale. L’hivernage vous demandera du temps et de l’énergie mais ce n’est pas peine perdue c’est le prix à payer pour avoir un bateau de nouveau opérationnel et performant quand le soleil printanier poindra de nouveau à l’horizon. Quelles sont les actions à mener dans le cadre de l’hivernage ? 

La révision des moteurs

Il existe généralement trois catégories de moteurs : le moteur en-bord, le moteur semi hors-bord et le moteur hors-bord. En ce qui concerne le moteur en-bord, il faut mettre en marche le moteur pour le réchauffer et faire la vidange de l’huile alors qu’elle est encore à température élevée. Cette astuce vous permettra d’éliminer plus facilement les impuretés qui seront ainsi drainées avec le lubrifiant. Il faudra également remplacer le filtre à huile et nettoyer le moteur avec de l’eau. Appliquer de l’antigel sur le collecteur puis enclencher le moteur afin de permettre une circulation de l’antigel. N’oubliez pas de remplacer le liquide de transmission.

Pour le moteur semi-hors-bord, il faut examiner avec soin la transmission et expurger du moteur les impuretés qui peuvent être d’origine animale ou végétale. Il faut également procéder à la vidange du carter d’engrenage et effectuer le nettoyage du moteur avec de l’eau et du savon. Enfin pour ce qui concerne le moteur hors-bord, il faudra rincer le moteur à l’eau puis laisser égoutter. Démarrer le moteur jusqu’à l’arrêt afin d’expulser tout le carburant du carburateur. Mettez le l’huile sur les cylindres pour une meilleure lubrification des pistons et des parois.

Les mesures à prendre pour les toilettes et l’intérieur

Il faudra vider complètement le réservoir des eaux usées dans une installation dédiée. Versez de l’eau dans la cuvette et actionnez la chasse de manière répétée. Utilisez des cristaux de détachant pour nettoyer en profondeur les toilettes puis versez de l’eau douce.
Veillez à enlever du bateau tous les objets de valeur que ce soit les appareils électroniques, les fusées de détresse, les extincteurs, les cordages etc. Videz les tiroirs et nettoyer tous le mobilier de rangement. Videz réfrigérateur et congélateur et nettoyez-les à fond. Pour maintenir votre bateau à sec et éviter la prolifération de moisissures, vous pourrez recourir à un déshumidificateur ou utiliser d’autres produits qui permettent d’enrayer l’humidité.

Le remisage hors de l’eau ou sur l’eau

Pour un remisage hors de l’eau, effectuez le lavage de la coque. Pour permettre un écoulement de l’eau procédez à l’ouverture des vannes. Examinez la coque pour détecter l’éventuelle présence de cloques, le cas échéant, ouvrez-les pour libérer le liquide afin de permettre un assèchement au cours de l’hiver. N’hésitez pas pour redonner un coup de neuf à votre bateau à appliquer de la cire sur la coque. Il est également recommandé d’extraire les batteries du bateau et de les entreposer à la maison tout au long de la période d’hivernage.

Pour un remisage sur l’eau, il faudra boucher toutes les vannes et vérifier qu’il n’y a pas de fuites. Assurez-vous que la batterie est pleine et veillez au bon fonctionnement du système de chargement. Tout au long de l’hivernage, prenez l’habitude de venir inspecter de temps à autre votre bateau ou de confier cette tâche à des personnes travaillant au niveau de la marina. Si l’hiver est très rigoureux dans la zone où se trouve votre port d’attache et que l’eau gèle, il faudra alors penser à mettre en place un mécanisme de dégivrage au niveau du pourtour du bateau.



Partagez cet article

Continuer à approfondir le sujet :

Réglementation et sécurité en mer

  • Comment choisir l’assurance la plus adaptée pour votre bateau de plaisance ?
  • Comment réussir à trouver un port d’attache ?
  • La sécurité maritime : normes et équipements obligatoires
  • Les gestes écologiques en mer et sur le littoral
  • Les règles à respecter dans un port de plaisance
  • Lorem ultricies risus. massa dolor felis dictum Donec odio amet, suscipit nec