Vous venez d’acquérir un voilier et vous trépignez d’impatience à l’idée de pouvoir prendre le large quand vous le désirez depuis votre port d’attache. Mais le soufflé de votre enthousiasme retombe vite lorsque vous apprenez de la part des responsables de la capitainerie du port qu’il faut en moyenne un temps d’attente de 5 ans pour pouvoir disposer d’un emplacement de stationnement au port et qu’il existe environ 50.000 navigateurs français qui sont actuellement en attente qu’une place leur soit attribuée. Autant dire donc que trouver une place dans un port d’attache relève de la croix et de la bannière. Comment trouver un emplacement au port ? Quels sont les paramètres qui doivent guider le choix du port d’attache ?

Comment trouver une place dans un port d’attache ?

En fonction de vos itinéraires de navigation et du budget dont vous disposez, il existe différentes solutions pour amarrer votre bateau au niveau d’un port d’attache. L’une d’elles est de procéder à l’achat d’un anneau. Dans ce cas de figure, vous n’êtes pas le propriétaire de la partie du quai sur laquelle stationne votre bateau, vous faites juste l’acquisition du droit d’utiliser cet emplacement pour une durée bien définie dans le temps : il s’agit de l’amodiation. Ce type d’accord est noué directement entre le particulier et le propriétaire de l’emplacement et il peut porter sur une durée allant de cinq à trente ans.

A défaut de l’achat d’anneau dans le cadre de contrat d’amodiation, vous pouvez également procéder à la location d’un emplacement. Il faut noter cependant que les places à louer se font de plus en plus rares. Les informations utiles pour connaître les places disponibles à la location sont à recueillir au niveau de la capitainerie du port. Il est également possible comme troisième solution, d’acheter un bateau neuf qui dispose déjà d’un emplacement dans un port. Généralement, les concessions nautiques conservent des emplacements pour leurs clients, cela peut constituer un argument commercial non négligeable. Dans certains ports, un appel suffit pour se voir attribuer une place à l’année mais c’est un phénomène rarissime.

Quels critères doivent présider au choix du port d’attache ?

Le choix du port d’attache doit être effectué en considérant plusieurs paramètres et non en tenant compte uniquement de la zone de plaisance de prédilection. En premier lieu, il faut considérer le programme du bateau. Selon le programme de navigation et le choix du bateau correspondant, il est possible de déterminer le port d’attache qui conviendrait le mieux aux escapades que vous projetez d’effectuer. Dans certains cas, un mouillage sera amplement suffisant, dans d’autres, il sera nécessaire d’avoir une place au ponton. Dans la même veine, les caractéristiques du bateau et la relative facilité à effectuer des manœuvres ne doivent pas être négligées. Après le programme de navigation, l’autre paramètre que l’on pourrait évoquer est la taille du port. Un port important offre beaucoup de services et souvent en haute saison les prix peuvent rapidement grimper. Les ports de taille modeste sont plus abordables et plus paisibles. On peut noter également que les listes d’attente sont moins kilométriques dans les petits ports.

La nature des services portuaires est également à considérer. Les grands ports offres une plus grande variété de prestations en termes d’approvisionnement des pontons en carburant, en courant, en eau potable et en connexion internet, en termes de levage, de gestion des déchets et de sanitaires. L’activité commerciale y est de manière générale plus trépidante.

Un autre critère à prendre en compte dans le choix du port d’attache renvoie à la proximité du port et à son accessibilité. Il faut se poser un certain nombre de questions notamment la disponibilité des parkings, la proximité avec des infrastructures routières, le temps parcouru entre le port et le domicile.

Le dernier critère que l’on pourrait évoquer dans le choix du port d’attache est le prix de la place. Il faut savoir qu’en fonction de la superficie de l’emplacement, de la zone dans laquelle le port est localisé et de la durée du droit d’usage, les prix se situent sur une fourchette allant du simple au quadruple. Les ports du Var sont particulièrement onéreux suivis de ceux de l’Atlantique et du Languedoc Roussillon. Pour la location à l’année d’un bateau de 10 mètres, il faut prévoir environ 900 euros pour larguer les amarres sur la façade Atlantique méridionale contre 1100 euros en Bretagne et 1500 euros dans le Var.

Partagez cet article

Continuer à approfondir le sujet :

Réglementation et sécurité en mer

  • Comment choisir l’assurance la plus adaptée pour votre bateau de plaisance ?
  • La sécurité maritime : normes et équipements obligatoires
  • Les gestes écologiques en mer et sur le littoral
  • Les règles à respecter dans un port de plaisance
  • Qu’est-ce que l’hivernage ?
  • Donec ut felis commodo suscipit adipiscing et, ante. porta. risus. Curabitur